En partageant la publication d'une internaute, Shaheen Jaulim-Joomaye alimente la polémique

Rédigé le 25/01/2023

Un peu plus tôt dans la soirée de mercredi, l'épouse de Zouberr Joomaye a publié sur sa page Facebook, en mode restreint, une publication sans donner le crédit à l'auteur original du texte. Vers minuit, face à la polémique, Shaheen Jaulim Joomaye a rectifié le tir en partageant cette fois-ci la publication originale de l'auteur...en mode public.

La cellule de communication au Bureau du Premier ministre est en effervescence depuis cet 'évènement' qui se voulait à l'échelle planétaire en mobilisant 6 145 collégiens, où Maurice a pu battre le record du monde du plus grand drapeau national à l'aide d'une chaîne humaine. Pour le sens patriotique et autre foutaises, il faudra repasser. Les Mauriciens sont tellement irrités par les nombreux scandales à la pelle de ce gouvernement, que quoiqu'il fasse, rien n'est bon à leurs yeux. C'est un point de non retour.

En pleine polémique, donc, sur les collations offertes aux élèves, alors que le pays est entré dans le livre des records de Guinness, l'épouse de Zouberr Joomaye, -conseiller du Premier ministre, petit courtier à ses heures perdues, qui siège dans différents organismes de l'Etat sans grande raison si ce n'est sa grande proximité avec le régime au pouvoir-,  n'a rien trouvé de mieux que de partager la réflexion d'une internaute connue pour sa proximité familiale avec les Jugnauth et ses posts pro gouvernementaux : "So you're telling me, you were part of something that made your country enter the Guinness World Records-and all that matters to you is what you got to eat? If there wasn't that specific event today, wouldn't you be having your own food for lunchtime at school? Why didn't you have it - I'm sure it was better? I'm mindblown. For real, you were part of such a huge thing, and all you are going on and on about is, dipain la pas ti assez bon? Atan nou done toi caviar. Kan to mama met margoz dan to dipain, to avalé. La ti bizin done toi manzé gastronomik, Oui, atan. Kan to mama met margoz dan to dipain, to avalé. La ti bizin done toi manzé gastronomik, Oui, atan." Le tout signé avec des hastags rageurs #lepepAdmirab #missingThePoint, mais cette fois-ci signé par l'auteur, une dénommée Vandana Pem Gaonjur, connue pour être une 'influenceuse' sur Instagram et suivie par près de 2 000 personnes sur Facebook.

Est-ce qu'en précisant qu'elle n'est pas l'auteure de cette publication, Shaheen Jaulim Joomaye se dédouane de tout procès d'intention ? Ou le mal est-il fait, puisqu'en partant du principe lorsqu'on partage une publication sans y mettre des guillemets et sans citer l'auteur, cela reflète notre propre réflexion ? Affaire à suivre...