Avinash Teeluck : « Le pain était de bonne qualité »

Rédigé le 25/01/2023
E. Moris

2
Le ministre des Arts et du Patrimoine culturel a animé un point de presse cet après-midi afin de répondre aux polémique ayant surgi à l’issue de l’établissement, par Maurice, du record du plus grand drapeau national à partir d’une chaîne humaine.

Il a d’abord déploré le fait qu’une histoire d’erreur typographique ait pris une telle ampleur. Rappelons que le mot « World » est mal écrit sur le certificat remis à Maurice. Avinash Teeluck a expliqué qu’il s’agit d’un certificat intérimaire. « Le véritable certificat avec tous les détails sera remis plus tard. Mais nous n’avons pas vu l’intérimaire. Sinon, on aurait vu l’erreur », a-t-il déclaré. Et de demander qu’une simple petite erreur ne vienne pas discréditer tous les efforts faits de part et d’autres, surtout par les collégiens qui ont participé à l’événement, pour établir ce record mondial. 

Concernant le « pain bringelle », le ministre Avinash Teeluck a confirmé que c’est l’AHRIM qui a sponsorisé le pack lunch. Il a ajouté qu’il y a eu d’autres sponsors, notamment Mauritius Telecom et Aqua Springs entre autres. Il a confirmé que par souci d’hygiène alimentaire, certains membres de l’AHRIM ont proposé un plat végétarien. D’abord, il a indiqué qu’il n’y avait pas que des bringelles ou du margoze grillés mais des légumes grillés en général. Ensuite, le ministre Teeluck a déclaré que le matin, avant la distribution, il y a eu des échantillons qui ont été soumis. 

Pour lui, les enfants ont eu « des pains de bonne qualités ». Il dit accepter que le plat obtenu n’ait pas plu à certains enfants qui se sont plaints. Mais il dit ne pas comprendre les insultes proférées et les commentaires déplaisants faits, surtout de la part d’adultes. « C’est dommage et chagrinant », a-t-il déclaré. Il a aussi critiqué certains membres de l’opposition et certains membres de la presse qui ont, selon lui, alimenter la polémique. 

Avinash Teeluck a remercié tous les sponsors ainsi que les éducateurs, les officiers des divers ministères impliqués et les 6 145 étudiants qui ont participé à l’événement.