Violence juvénile : La ministre Kalpana Devi Koonjoo-Shah estime que c'est chagrinant

Rédigé le 23/09/2022
E. Moris

1
En vacances parlementaires, Kalpana Devi Koonjoo Shah, qui avait pourtant tout pour devenir une ministre appréciée, finit comme toutes les autres, se noie ou patauge dans un fauteuil ministériel sûrement trop grand pour elle. Quand elle ne joue pas aux Pomp-pom girls pour le compte du couple Jugnauth, ou en s'affichant ostensiblement en brassant de l'air, ou encore dans des temples, la ministre de l'Egalité des genres a réagi face à la recrudescence de la violence auprès des jeunes : "Je suis indignée."

La ministre s'est exprimé avec des banalités d'usage. A part hurler encore une fois son indignation comme tout le monde, elle qualifie ces actes de violences comme "choquant et chagrinant". Rappelons que de nombreuses vidéos publiées sur les réseaux sociaux font état de bagarres entre collégiens. Selon elle, certains usent de la violence pour régler leurs problèmes ou d’exprimer leurs mécontentements. Par ailleursn Kalpana Devi Koonjoo-Shah est d’avis que l’éducation commence d’abord à la maison.