Humiliation pour une femme transgenre: son compte bancaire gelé en raison de sa voix

Rédigé le 13/01/2023
JC Robert

Une femme anglaise transgenre a déclaré qu'elle "s'est sentie humiliée" après qu'une banque ait gelé son compte parce qu'elle avait l'air d'un homme au téléphone, les faits remontent à 2018.


Une transition entamé en 2016

Sophia Reis, de Nottingham, utilisait le service de banque téléphonique de Santander lorsqu'un membre du personnel lui a dit qu'elle ne pouvait pas accéder à son argent rapporte la BBC. La femme de 46 ans a déclaré qu'un conseiller en service client lui a plus tard expliqué que le problème était survenu à cause de sa voix jugée trop masculine.

La banque avance dans un premier temps l'excuse d'un "devoir de sécurité" des comptes, Santander a par la suite présenté des excuses pour toute offense causée. Mme Reis, qui a entamé sa transition en 2016, a déclaré avoir informé la banque de son changement de nom en novembre. Mais malgré la transmission de toutes les informations de sécurité correctes par téléphone, sa carte de débit et ses comptes ont été gelés jusqu'à ce qu'elle visite une agence et fournisse une pièce d'identité.

"je me suis sentie embarrassée de qui je suis"

"Je me suis sentie embarrassée. Je me suis sentie humiliée parce que encore une fois, j'ai dû m'expliquer", a-t-elle déclaré. "Pour la première fois de ma vie, je me suis sentie embarrassée de qui je suis." Mme Reis a déclaré qu'un membre du personnel avait maintenant placé une note sur son compte, mais a déclaré que le problème pourrait se reproduire. "Alors à quoi servent ils s'ils ne peuvent pas garantir que je n'aurai pas encore à vivre ça ?", ajoute t-elle.

"Je dois m'assurer que chaque jour personne ne puisse se plaindre de mon apparence. Je dois toujours être au top, toujours sur mes gardes, car à tout moment quelque chose peut arriver." Dans un communiqué, la banque Santander a admis que son service "n'était pas aussi bon qu'il aurait dû l'être" et voulait que tous les clients "soient traités équitablement". Ils ajoutent : "Santander travaille en étroite collaboration avec les collègues et les associations LGBT+ pour identifier les obstacles qui empêchent l'accès à nos services."