Les agents et assistants familiaux du Département suspendent leur grève

Rédigé le 01/10/2022
LG

6

​​Les agents du Conseil départemental mobilisés depuis mercredi matin ont suspendu hier après-midi leur mouvement social. La balle est dans le camp de leur hiérarchie.

Ils auront un aperçu lundi de la suite qu’ils donneront à leur mobilisation. Les agents grévistes du Conseil départemental ont levé le camp hier vers 17 heures devant le Palais de la Source. Leur grève illimitée, dont l’objectif est d’obtenir satisfaction sur plusieurs points, avait débuté mercredi dernier et est suspendue jusqu’à vendredi prochain. 

Les grévistes devraient être destinataires, lundi prochain, d’un courrier émanant du vice-président Gilles Hubert. L’élu délégué aux ressources humaines devrait reprendre l’ensemble des revendications sous format ordre du jour en proposant les modalités du calendrier de travail. 

"On va voir la méthode proposée", indiquent les syndicats SAFPTR, SNT et SAMFFA974 au sortir de cet échange avec Gilles Hubert, le DGS par intérim et un DGA. "On peut dire que pour l’instant on a un semi-sésame. On verra si le contenu de cet engagement écrit est à la hauteur de nos revendications. On compte sur l’élu qui nous a reçus. Nous restons très vigilants parce que si on voit que du côté du Département, on essaye de gagner du temps, on retournera à la grève", maintiennent-ils la pression. 

Dans le cortège des grévistes de la collectivité territoriale, les assistants familiaux auront quant à eux une première réunion de travail spécifique mardi prochain avec le cabinet de consultants que la collectivité a mandaté.


SUR LE SUJET :

Département : La grève maintenue à l'issue de la réunion de négociation