Surf à La Réunion : Une compétition-test en vue du retour d'une épreuve internationale

Rédigé le 30/09/2022
Gaëtan Dumuids

8

Le journal L’Équipe annonce qu’une compétition de surf doit se dérouler début novembre à La Réunion. Après une longue absence, la mythique gauche de Saint-Leu va retrouver un évènement qui semblait devenu impossible depuis la crise requin. Les grands noms du surf local seront de la partie.

Le journal L’Équipe annonce le retour d’une compétition de surf à La Réunion début novembre. Selon le plus célèbre quotidien sportif, l’évènement doit se dérouler du 9 au 13 novembre sur la célèbre "gauche de Saint-Leu". Un retour du surf de compétition symbolique depuis le début de la crise requin en 2011.

La Réunion n’a pas connu de compétition internationale depuis 2005. Bien qu’un temps envisagée pour être un "Spécial Event" de la World Surf League (WSL), cette compétition va rester locale. Des observateurs de la WSL et de la fédération française de surf vont tout de même faire le déplacement pour du repérage et du soutien technique. L’objectif est de pouvoir organiser une manche de qualification pour les Challenger Series dès 2023.

La Dream Team Réunionnaise répond présente 

Toujours selon L’Équipe, à l’exception de Jérémy Florès, indisponible, tout le gratin du surf péi sera présent. Johanne Defay (surf), Amaury Lavernhe (bodyboard) et Alice Lemoigne (longboard) ont annoncé leur participation. De même que Maxime Huscenot et Jorgann Couzinet qui arriveront directement du Brésil où ils auront participé au Challenger Series. 

Quatre compétitions sont prévues au programme : deux de surf (hommes et femmes), une de bodyboard et une de longboard. Le concept est inédit pour la compétition Open Surf où huit surfeurs seront à l’eau en même temps. Ils seront tous équipés d’un matériel anti-requin et un important dispositif de sécurité sera mis en place.

(Crédits Photo : @phacoach)