Oasis Réunion : Lettre ouverte en réponse à la CGPER

Rédigé le 23/09/2022
N.P

Le collectif Oasis Réunion répond à la CGPER.

Le communiqué :

Bonjour Monsieur MOUTAMA.

Vous avez bien raison d'alerter l'opinion publique et toutes les parties prenantes du secteur primaire agricole que nous considérons comme « primordial » car « vital ».

De ce fait, et sur ce sujet ultrasensible, nous allons encore plus loin, considérant que les métiers de l'agriculture ne sont pas des activités comme les autres et que les denrées alimentaires ne sont pas des produits comme les autres ! Car s'« il faut manger pour vivre » nous ajoutons systématiquement qu'« il faut bien manger pour bien vivre », ce qui passe par une « Autonomie-Autosuffisance Alimentaire Durable ».

Il y a un demi-siècle « l'exception culturelle » avait été instaurée pour protéger la Culture française d'une concurrence intempestive à gros moyens financiers en provenance essentiellement des USA; aujourd'hui il nous semble encore plus urgent et pertinent de protéger notre Agriculture et nos filières agricoles avec « l'exception culturale » (*) que nous proposons d'intégrer dans le PSG (Plan Stratégique Global) que nous allons soumettre à tous les acteurs concernés, en commençant par le Préfet de La Réunion et le Directeur de la DAAF, chargés d'appliquer la Politique Agricole du Gouvernement, lors de notre prochaine rencontre qui aura lieu le 14 octobre.

La Réunion devenant un Département-Région pilote pourrait bénéficier de mesures dérogatoires mettant son Agriculture à l'abri de tous les autres marchés de libre-échange tels que le MERCOSUR et le CETA contre lesquels la CONFÉDÉRATION PAYSANNE, qui soutient la CGPER, vient à nouveau, et à juste titre, de s'insurger également ce jour. Voir ICI

Pour votre information, le PSG abordera également les deux sujets déterminants que sont :
▶ D'une part le RSE, Revenu pour Service Environnemental qui serait alloué par l'Europe en partie, et, pourquoi pas, par l'État français ainsi que la Région et le Département, à tous les agricuteurs.trices s'engageant dans l'Agriculture Biologique certifiée avec un protocole spécifique approprié.
▶ D'autre part la Sécurité Sociale Alimentaire Durable (**) dans le respect du Droit fondamental à l'Alimentation tel que les États signataires de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme s'y sont engagés en 1948, assurément un des Droits les plus bafoués de la planète où il est insupportable de constater que 50 millions de personnes sont actuellement menacées de famine et 820 millions en état de sous-alimentation.  (cf. la déclaration d'Olivier De Schutter rapporteur spécial à l'ONU ici)
Nous vous réitérons notre invitation à organiser avec toute personne intéressée une visioconférence voire un webinaire dans le courant du mois d'octobre, pour peser ensemble sur des décisions de toute nature en faveur des agriculteurs comme des consommateurs réunionnais.
Amicalement et solidairement.

Marie-Claire Duchemann Vizier - Corinne Doublat - Yvette Duchemann - Bernard Astruc
Comité de pilotage