Les prix des billets d’avion pourraient flamber en 2023

Rédigé le 25/01/2023
La rédaction

13

Après une première hausse liée à la suppression des lignes lors de la pandémie puis une seconde liée à l’augmentation des cours du brut, voilà que c’est désormais le jeu de l’offre et de la demande qui risque d’impacter les prix des vols vers la métropole.

Le jeu de l’offre et de la demande aura-t-il raison de la clémence au niveau des prix que les consommateurs réunionnais connaissent depuis la fin des restrictions ? Ne nous y trompons pas, les tarifs restent encore très élevés, à tel point que voyager est tout simplement hors de portée de trop nombreux Réunionnais. 

Cependant, l’ajustement de l’offre d’Air France risque d’avoir des répercussions sur les prix. Ainsi, la compagnie nationale revoit à la baisse le nombre de sièges disponibles, après trois années fastes. Pour rester sur le marché, Air Caraïbes et Corsair ont dû également revoir à la hausse leur offre, tirant les prix vers le bas. 

Une offre pas tenable sur le long terme 

Après un premier coup de semonce en décembre 2021 dans un courrier adressé au ministre des transports de l’époque, Jean-Baptiste Djebbari. Les deux concurrents affirmaient alors à l’exécutif que la politique d’Air France sur les dessertes Outre-mer n'était pas tenable. 

Finalement, c’est tout seul qu’Air France a récemment décidé d’ajuster son offre, en réduisant la voilure. Les prix devraient donc encore repartir à la hausse, alors même que la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile) notait déjà une augmentation de 14% sur les lignes Outre-mer en décembre.