Manifestation du 19 janvier à Paris : Frappé par un policier puis amputé d'un testicule, un homme porte plainte

Rédigé le 25/01/2023
P.J

17

Amputé d’un testicule après avoir été frappé lors de la manifestation du 19 janvier par un policier, un homme consigne une plainte à la police pour « violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique entraînant une mutilation », accusant ainsi l’officier d’être à l’origine des faits.

Ivan S. a été amputé de son testicule droit après avoir manifesté contre la réforme des retraites à Paris le 19 janvier. Il a décidé de porter plainte pour « violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique entraînant une mutilation » et accuse un policier d'être à l'origine des faits, rapporte BFMTV.

Agé de 26 ans, Ivan S. accuse le  policier de lui avoir infligé sans raison un coup de matraque alors qu'il était au sol, son appareil photo dans une main.Son avocate Lucie Simon a confirmé à BFMTV le dépôt de plainte. 

Le 19 janvier lors de la manifestation contre la réforme des retraites à Paris, alors qu'une personne suspectée d'avoir lancé de gros bouts de bois sur les policiers est interpellée, les forces de l'ordre chargent les manifestants. À ce moment-là, Ivan S. court pour s'éloigner, et chute sur la chaussée, sur le dos. Un second agent arrive et, selon le récit du photographe fait à Libération, « prend de l'élan, saute avec tout son poids juste à côté de [lui] et, en même temps, [lui] donne un grand coup de matraque au niveau de l'entrejambe »

Une partie de la scène a été diffusée sur les réseaux sociaux. On voit effectivement le policier sauter et donner un coup de matraque dans les testicules du jeune homme, à terre et sur le dos. L'homme, en tenue, pourrait être membre des compagnies d'intervention de la Préfecture de police, selon le liseré bleu sur son casque. Après avoir reçu des soins sommaires de la part d'autres manifestants, Ivan S., qui n'habite pas dans la capitale, rentre dans le Nord de Paris où il loge. Avec son cousin et un proche, il se rend chez un médecin qui l'oriente vers l’hôpital Tenon, dans le 20e arrondissement. « Mon testicule faisait la taille d'une balle de tennis » déplorera le jeune homme. 

La préfecture de Paris, contactée par BFMTV, a indiqué que « dans un contexte d’extrême violence et dans le cadre d’une manœuvre de police pour interpeller des individus violents, le préfet de police a demandé au Directeur de l'ordre public et de la circulation à ce que les circonstances exactes de l’incident rapporté soient éclaircies ». Toutefois, le policier n'a, pour l'heure, pas été identifié et aucune enquête n'a encore été ouverte.