Pas-de-Calais : Les policiers découvrent des enfants ligotés et couverts d'excréments

Rédigé le 04/09/2022
LG

6

​Elle est déjà appelée la maison de l’horreur. Située à Noyelles-sous-Lens, elle n’avait jamais attiré l’attention du voisinage ou des services sociaux. Pourtant, les parents de dix enfants ont reconnu les avoir maltraités à l’abri des regards.

Un couple de quadragénaires a été interpellé mardi dernier à leur domicile situé à une trentaine de kilomètres de Lille.

Une scène choquante attendait les policiers lors de leur intervention. Ils ont découvert deux enfants ligotés sur des chaises hautes. Les enfants de 2 et 5 ans ne pouvaient en descendre qu'avec l'autorisation des parents. Ils étaient recouverts d'excréments. Le plus jeune accuserait un retard de motricité. 

Tout est parti de l’alerte donnée par le plus âgé de la fratrie. Le jeune homme de 24 ans venait d’être mis à la porte par son père après une altercation. Cet incident aura été l’élément déclencheur l’incitant à pousser la porte du commissariat et d’y raconter les faits de maltraitance que lui et ses neuf frères et soeurs subissaient.

Cette maison située à Noyelles-sous-Lens n’avait jamais attiré l’attention du voisinage ou des services sociaux. Les enfants étaient scolarisés malgré un manque d’assiduité qui avait été relevé. 

Pour les faits de violences sur mineurs par ascendant et soustraction aux obligations légales dont ils sont soupçonnés, les parents encourent deux ans de prison et 30 000 euros d'amende. Ils sont âgés de 44 ans pour le père et 40 ans pour la mère. Le couple a reconnu les faits en garde à vue. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire en attendant leur procès.

Une ordonnance de placement a été délivrée pour les enfants mineurs.