Mayotte : Appel à la mobilisation ce lundi contre les actes anti-républicains

Rédigé le 23/01/2023
Regis Labrousse

9

La démolition des habitations insalubres fait grand débat à Mayotte. De là à considérer l'incendie du local de permanence du député Mansour Kamardine comme un acte de représailles, il n'y a qu'un pas.

"Les criminels incendiaires m’identifient comme celui qui refuse que Mayotte coule sous le poids de l’immigration incontrôlée et sombre dans la violence et la délinquance. Je considère que la lutte contre l’invasion migratoire et l’insécurité doit s’intensifier et s’amplifier," souligne le député Mansour Camardine suite à l'incendie de son local de permanence, comme l'indique Le Journal de Mayotte

Si aucun lien de causalité n'est pour le moment prouvé, cet incendie s'est produit dans la nuit du 18 a 19 janvier dernier, après la démolition de 160 cases en tôles dans le cadre de la lutte contre l'habitat illégal et insalubre. Les destructions avaient débuté dès le 18 janvier dernier à Doujani.

De son coté,  Ambdilwahedou Soumaïla, maire de Mamoudzou parle de "reconquête du foncier" ayant pour objectif de reconstruire "1000 logements, des écoles, des gymnases et des salles de cinéma". 

À ce titre, Ambdilwahedou Soumaïla, qui considère également cet incendie comme un acte de représailles, appelle à manifester ce lundi 23 janvier à 7h30 devant la permanence du député, ajoutant : "Ce nouvel acte de barbarie, dirigé à l’encontre de la population de Mayotte et des symboles de la République, ne sera pas laissé sans suite".