Mayotte :Un bilan pluviométrique largement déficitaire au deuxième semestre 2022

Rédigé le 21/01/2023
Nicolas Payet

Fin d'année 2022 particulièrement sèche dans le département mahorais avec des déficits pluviométriques importants. Ces déficits ont été plus marqués sur le centre et l'ouest de la Grande Terre.

Ces déficits n'avaient pas atteints de tels niveaux depuis 2016, indique Météo France Mayotte dans un rapport. "Les niveaux de déficits pluviométriques relevés sur de nombreuses zones du département, sur la période de 6 mois allant de juillet à décembre 2022, s'observent en moyenne 1 à 2 fois par décennie. Sur le poste pluviométrique de Combani, situé à proximité d'une des réserves d'eau importante de Grande Terre, le déficit sur les 6 mois est de 46% ce qui signifie qu'il a plu un peu plus de la moitié de ce qui est habituellement relevé sur cette même période. Sur le poste de Dzoumogné, le déficit est un peu moins prononcé (28%)" peut on lire.

A l'échelle du département, le déficit sur les trois derniers mois de l'année, période de bascule entre saison sèche et saison des pluies, est de 33%, 4ème rang sur les 27 dernières années. Les 10 premiers jours de janvier se sont avérés peu pluvieux, les précipitations étant concentrées sur Petite Terre et le secteur Mamoudzou-Vahibé. La période de recharge des réservoirs d’eau naturels et artificiels de l'île s'en trouve raccourcie, conclut Météo France Mayotte.