​Les forces de l’ordre stoppent les activités d’un élevage canin clandestin à Mamoudzou

Rédigé le 16/01/2023
Maurane Méray

Les camps d’élevage canin clandestins se font nombreux à Mayotte. Cependant, cette pratique est illégale au vu des mauvaises conditions de détention des animaux et de maltraitance.

Le vendredi 13 janvier, les forces de l’ordre composées de la police nationale ainsi que par des membres du RAID ont déboulé sur un camp d'élevage canin totalement illégal. L'endroit, situé au lieu-dit Convalescence à Mamoudzou, était difficile d’accès en raison des conditions météorologiques, des sentiers boueux mais aussi parce que le camp était camouflé par la végétation. 

A leur arrivée, le campement a été retrouvé vide, les trafiquants, avertis par l'aboiement des chiens et les sifflets des guetteurs, sont parvenus à prendre la fuite avant l'arrivée des premiers effectifs sur place. 

Néanmoins, les forces de l’ordre ont pu retirer 21 animaux sur les 30 repérés avant l’intervention. 

Cette descente de police est partie d'un courrier, arrivé le 12 janvier sur le bureau de la police et qui provenait d'un propriétaire intrigué par la construction d'un vaste banga sur une parcelle lui appartenant.

Des jeunes, dont il ignorait l'identité, avaient construit deux bangas entourés d'un vaste enclos d'une vingtaine de mètres de diamètre pour procéder à l'élevage de chiens.

Les services techniques de la mairie de Mamoudzou ont procédé à la destruction des installations dans le cadre du flagrant délit tandis que les chiens ont été placés dans des cages par les employés de la fourrière de Mamoudzou selon la Police nationale de Mayotte