Drone, RAID, changement climatique : Le bilan de la visite de Darmanin à Mayotte

Rédigé le 02/01/2023
GD

8

Le ministre de l’Intérieur s’est rendu dans le 101e département pour le week-end du Nouvel An. Gérald Darmanin était notamment attendu par la population et les élus sur les questions de sécurité et d'immigration clandestine. Il a annoncé l’installation permanente du RAID dans l’île et l’utilisation de drones pour lutter contre l’arrivée des bateaux de clandestins.

Ce n’est pas pour festoyer que les Mahorais attendaient Gérald Darmanin en ce week-end du réveillon. Le ministre de l’Intérieur était attendu pour répondre aux attentes des habitants concernant les questions de sécurité et sur l’immigration clandestine. 

C’est sur ces thèmes qu’a débuté sa visite officielle avec une réunion incluant les représentants des services de l’État sur l’île. L’objectif de cette table ronde était de faire le point sur ses promesses faites lors de sa visite en août dernier. Le ministre de l’Intérieur a ensuite rencontré plusieurs élus qui l’ont également interpellé sur ces questions.

Le résident de la place Beauvau a annoncé que le RAID allait être installé de manière pérenne dans l’île, en plus de nouveaux renforts supplémentaires chez les forces de l’ordre. 

Gérald Darmanin a également indiqué la création d’un groupe spécifique de policiers, gendarmes et des autres administrations pour lutter contre le travail et l’immigration illégale en participant aux enquêtes judiciaires. Il a également souligné que depuis le 27 décembre, un décret officiel a lancé la création de l’Office d’enquête de police judiciaire avec des enquêteurs spécialisés dans la lutte contre les passeurs.

Concernant la lutte contre l’immigration illégale, Gérald Darmanin a pu assister à une démonstration de drone maritime à bord des bateaux intercepteurs. 

Vie chère et environnement 

La sécurité n’a pas été le seul thème sur lequel le ministre de l’Intérieur a été interpellé. Dimanche après-midi, il a rencontré des représentants de la société civile qui lui ont fait part de leurs inquiétudes sur la vie chère et des problèmes dans l’éducation et la santé. À cette occasion, Gérald Darmanin a pu constater la montée en puissance de nombreux collectifs de citoyens qui se sont formés dans l’île, symbolisée par l’élection de la députée Estelle Youssoufa, issue d’un de ces collectifs.

Enfin, Gérald Darmanin a pu constater les effets du réchauffement climatique dans l’île aux parfums. Dans le village de Bouéni au sud, de nombreuses maisons sont menacées par la montée des eaux et par l’affaissement causés par le volcan sous-marin qui provoque des essaims sismiques. Les effets du réchauffement climatiques étant accentués par l’activité humaine (déboisement, incendie de forêt), 3000 postes de gendarmes verts vont être créés à Mayotte.