Alerte à la fièvre aphteuse à Mayotte

Rédigé le 30/12/2022
GD

3

La préfecture de Mayotte alerte les détenteurs de ruminants sur la présence de la fièvre aphteuse aux Comores et le risque d’introduction dans le département.

L’inquiétude est énorme chez les agriculteurs mahorais. La préfecture de Mayotte annonce la présence de la fièvre aphteuse aux Comores et un risque réel d’introduction dans le 101e département français.

Les autorités appellent donc les détenteurs de ruminants (zébus, moutons, chèvres) à la vigilance. Si cette maladie ne se transmet pas à l’homme, les conséquences sur la santé des animaux sont énormes. La perte économique pourra être considérable pour certains éleveurs, notamment sur la production de lait.

La fièvre aphteuse se caractérise par des lésions (vésicules) au niveau du nez, de la langue, des lèvres, de la cavité buccale, dans les espaces au-dessus des onglons, sur les trayons et aux points de compression sur la peau. La rupture de ces vésicules peut provoquer une très forte boiterie, ainsi qu’une perte d’appétit et une forte léthargie. Il existe d’autres symptômes fréquents tels que fièvre, hypersalivation, perte d’appétit et de poids. La mort peut survenir dans certains cas.