Mayotte : Des bus scolaires caillassés pour la première journée d'école après l'opération "île morte"

Rédigé le 19/09/2022
Maxime Bonnet

Trois bus de ramassage scolaire de l'entreprise Narendre M'Beli ont été pris pour cible par des jets de galets. Quatre élèves ont été blessés pour cette première journée d'école après deux jours de fermeture des établissements dans le cadre de l'opération "île morte".

Le retour à l'école n'a pas été aussi calme que prévu. Après deux jours sans cours la semaine dernière suite à la fermeture des établissements scolaires par les maires de l'île, les élèves ont pu reprendre leurs études ce matin. Ce retour en classe s'est aussi accompagné de la reprise des services de ramassage scolaire dans toute l'île aux parfums.
 
Aux alentours de midi, ce sont trois cars du groupe de transport Narendre M'Beli qui ont été pris pour cible. Plusieurs vitres et pare-brises ont été brisés par des jets de pierres. Quatre élèves ont été blessés par ces incidents, nécessitant une prise en charge par les pompiers du SDIS 976, d'après nos confrères de l'Info Kwezi.

Un groupe de randonneurs attaqué ce week-end
 
Alors que les élus et les membres des collectifs de citoyens multiplient les réunions pour continuer à maintenir la pression sur Paris, l'actualité de Mayotte des derniers jours reste marquée par la violence. Ainsi, samedi, un groupe de randonneurs a été pris pour cible par des malfaiteurs sur le sentier des Crêtes de Bandrélé, l'un des lieux les plus touristiques de Mayotte.
 
Composé d'agents de la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de Mayotte, et de leurs familles, le groupe est tombé dans un guet-apens. Quatre blessés sont à déplorer, dont un grave à cause d'un coup de machette à la tête. Les policiers ont également noté plusieurs affrontements dans certains quartiers entre bandes rivales pour le contrôle du territoire, heureusement sans faire de dégâts.