"Un palier franchi dans les violences et l'insécurité à Mayotte"

Rédigé le 13/09/2022
NP

Après les évènements du weekend dernier où des bandes rivales ont semé le trouble dans plusieurs villages de Mayotte, le député Mansour Kamardine (LR) appelle l'Etat à prendre ses responsabilités. "Ce nouveau week-end d’effroi vécu par les habitants de Mayotte ne peut avoir comme conséquence que d’accroître l’exaspération croissante dans l’opinion publique, qui exige, à juste titre, une réaction immédiate de l’Etat pour restaurer l’ordre et la sécurité publique de façon durable", écrit le parlementaire dans un communiqué. Il demande aux autorités et notamment au gouvernement, à rétablir la sécurité publique "aussi vite que possible".

Après de multiples troubles à l’ordre public depuis le début de l’année, les évènements du week-end dernier marquent le franchissement d’un dangereux palier de la violence et de l’insécurité à Mayotte.

En effet, les bandes barbares de jeunes violents ont concomitamment écumé des villages des communes de Mamoudzou, de Bandrélé, de Ouangani, de Koungou et de Petite-Terre, semblent, à tout le moins pour partie, s’être coordonnées pour semer le chaos sur fond de reconquête des terrains squattés à Mayotte, de lutte contre l’immigration clandestine et de guerre de territoire.

Ce nouveau week-end d’effroi vécu par les habitants de Mayotte ne peut avoir comme conséquence que d’accroître l’exaspération croissante dans l’opinion publique, qui exige, à juste titre, une réaction immédiate de l’Etat pour restaurer l’ordre et la sécurité publique de façon durable.

De plus, ma suppléante, a été délibérément visée, es qualité. En effet, une bande s’est rendue spécifiquement dans son quartier de Passamainty, pour s’attaquer à son domicile.

Bien évidemment, cette agression ciblée ne fait que renforcer mon inexpugnable détermination.

C’est pourquoi je demande au gouvernement de renforcer les moyens et effectifs des forces de l’ordre, les capacités d’enquête et celles de police judiciaire afin de lancer les investigations quant aux organisateurs pour mettre un terme à leurs agissements.

J’exhorte, également, le gouvernement à rassurer la population de Mayotte quant à sa détermination à rétablir, aussi vite que possible, la sécurité publique dans le 101ème département français.