Mayotte a enfin sa structure contre les addictions

Rédigé le 10/09/2022
GD

3

L’ARS a inauguré la plateforme Oppélia de prévention et de soins des addictions à Mayotte hier. Active depuis le mois de janvier, elle aide à combattre différentes addictions telles que les drogues, l’alcool ou encore le numérique.

Dernier département français à ne pas avoir de structure spécialisée sur les addictions, l’ARS est fière d’avoir inauguré vendredi la POPAM, la plateforme Oppélia de prévention et de soins des addictions à Mayotte. Ouverte depuis le mois de janvier à Miréréni-Combani, la structure accueille déjà une soixantaine de personnes.

La POPAM a pour mission de prendre en charge toutes formes d’addictions. Cela comprend celles avec des substances comme les drogues ou l’alcool, même également les addictions sans substances comme les écrans ou le sexe. 

Dans une île ravagée par la chimique et le bangué, l’accent sera mis sur la prévention. Les équipes organisent des maraudes afin de rencontrer un public pas nécessairement conscient d’avoir besoin d’aide.

Déjà présent à Mirereni-Combani et Dzoumogné, des antennes seront déployées prochainement à Cavani et Chirongui.