Filière canne : "Les agriculteurs sont endettés, ils ne peuvent plus s’en sortir"

Publié le 25/01/2023 par SF

19

L'UPNA organise un pique-nique devant la préfecture ce mercredi, une façon d'alerter le préfet sur les difficultés financières rencontrées par les planteurs.

Le mauvais temps et les difficultés sur le réseau routier n'ont pas découragé la vingtaine de membres de l’UPNA à venir pique-niquer devant la préfecture ce mercredi. Au menu ce midi, cari poulet, mais aussi et surtout discussions sur les problématiques rencontrées par les agriculteurs et la filière canne.

 


L’aide à la production devrait être versée aux planteurs dès le mois prochain, mais cela ne suffira pas à amortir les coûts de production.

Outre leur désaccord sur le mode de versement de l’aide, les agriculteurs doivent faire face à l’inflation et l’augmentation drastique du coût des intrants et les dettes s’accumulent, alerte Dominique Clain, président d’Unis Pour Nos Agriculteurs : “Les 14 millions, on nous a déjà affirmé que ça va être payer à 703 euros l’hectare. On reviendra là dessus mais aujourd’hui, on vient expliquer au préfet qu’il manque de l’argent sur notre trésorerie. on est en train de subir l’inflation. Les agriculteurs sont vraiment endettés et ne peuvent plus s’en sortir. (...) On a pas d’argent pour relancer cette production”.

Le syndicat d’agriculteurs prévoit de déposer une motion au préfet et sollicite un nouvel échange avec Jérôme Filippini dans la journée.

Les agriculteurs sont endettés auprès de leurs banques, de la CGSS, des impôts, et d’autres créanciers et conséquence des problèmes financiers : les champs sont à l'abandon, fait savoir l’UPNA. “L’enjeu est que les banques nous accompagnent un peu plusafin de pouvoir préparer la saison canne 2023 dans de bonnes conditions," explique Dominique Clain.