Deux-roues motorisés : La gendarmerie rappelle la réglementation sur les équipements de sécurité

Rédigé le 23/01/2023
NP

6

Du 16 au 22 janvier 2023, les motocyclistes de l’Escadron Départemental de Sécurité Routière ont procédé à de nombreux contrôles des flux en portant une attention particulière aux équipements des véhicules légers et deux roues-motorisés.

Ce ne sont pas moins de134 infractions qui ont été constatées dont 11 défauts d’assurance, 23 nuisances sonores, 29 non-port d’équipements pour les deux-roues motorisés (casque, gants, …) et 71 autres concernant les équipements de véhicules légers (pneus, plaques immatriculation, vitres teintées, contrôle technique...).

La palme revient à ce conducteur de grosse cylindrée. Samedi, les motocyclistes de la brigade motorisée de La Rivière-St-Louis ont interpellé l’auteur d’un refus d’obtempérer dans l’agglomération de Saint-Louis. L’intéressé n’était pas porteur de gants, circulait sans assurance et ne possédait pas la catégorie nécessaire du permis de conduire pour piloter le deux-roues. Il devra répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire de Saint-Pierre.

L'occasion pour l'EDSR de faire un rappel sur le respect des règles de taille et de disposition des plaques d'immatriculation. Ces règles concernent notamment la hauteur, l'écartement des lettres et des chiffres, et la forme des tirets. Pour tous les véhicules composés de quatre roues, la dimension légale est généralement de 520x 110 mm. Le numéro d'homologation est inscrit de manière indélébile sur la partie droite de la plaque.

L’arrêté du 9 février 2009 fixe les caractéristiques et le mode de pose des plaques au numéro définitif de type AB-123-AB. Couleur (caractères noirs non réfléchissants sur fond blanc) rétroréfléchissant, taille, mais aussi longueur et hauteur des lettres, chiffres, espaces, tirets… tout est prévu au millimètre près. Ce type de plaque est obligatoire pour les véhicules neufs depuis la mise en place en 2009 du nouveau système d’immatriculation.

Le choix de l’identifiant régional est libre, par contre le « F » pour France n’est pas une option. À ce jour, il n'existe aucun certificat d'homologation concernant les plaques 3D.

Des règles strictes aussi pour les deux-roues.

La dimension de la plaque doit être de 210x 130 mm. Idem pour les cyclomoteurs depuis le 1er juillet 2017. L’angle d’inclinaison de la plaque ne doit pas dépasser 30° pour des raisons de visibilité (règle valable aussi pour les voitures).

L’immatriculation permet d’identifier le véhicule sur la voie publique, et son propriétaire. Dès lors, elle doit être conforme, lisible et bien entretenue. Saleté (boue…) ou mauvais état (plaque cabossée, mal fixée, lettre décollée…) font encourir un PV de 135 € et l’immobilisation du véhicule.