Les 46 migrants Sri-Lankais maintenus en zone d’attente pour 8 jours de plus

Rédigé le 21/09/2022
Regis Labrousse

30

Un bateau de migrants Sri-Lankais avec à son bord 46 personnes a accosté à La Réunion ce samedi 18 septembre au Port à 5h40. Ils ont été immédiatement pris en charge par la Police de l'air aux frontières (PAF) afin d'effectuer des démarches pour entrer sur le territoire français. Placés ensuite en zone d'attente à l'aéroport Roland Garros pour une partie et à l'hôtel Le Sélect pour les autres, la PAF a saisi le juge des libertés et de la détention (JLD) afin d'obtenir une prolongation du délai de placement en zone d'attente pour les 46 migrants. Après une journée marathon, le JLD a décidé, ce mercredi soir, de ne pas accéder à leur demande de nullité de la procédure. Leur maintien en zone d’attente pour une durée supplémentaire de 8 jours est donc acté et prendra effet à compter de jeudi 11h.

Un nouveau bateau en provenance du Sri-Lanka est arrivé à La Réunion  samedi dernier. L'imula 242, un bateau de pêche transformé en bateau de passagers candidats à l'asile en France, a passé le chenal du port Ouest à 5H40. 

Les 46 passagers qui étaient à bord, dont 6 enfants et 2 femmes, ont été pris en charge par les services de l'État pour un premier bilan de santé, un contrôle douanier et la notification de leurs droits avant leur placement en zone d'attente.  

Ils ont, ce mardi, fait l'objet d'entretiens avec l'Office français de protection des réfugiés et apatrides pour statuer sur leur admission au séjour en vue de faire une demande d'asile. Ces entretiens doivent se poursuivre cet après-midi et demain.

Depuis leur arrivée sur le territoire, les ressortissants ont été placés depuis en zone d'attente à l'aéroport Roland Garros et l'hôtel Le Select. C'est pour prolonger le délai de ce placement que le juge des libertés et de la détention (JLD) a été saisi.

Les audiences se déroulaient ce mercredi au tribunal judiciaire de Saint-Denis dans trois salles spécialement réservées à cet effet.

A 18H55, après une journée marathon, le JLD a rendu sa décision concernant la demande de prolongation de maintien en zone d’attente. 

Les migrants sont avisés que leur demande de nullité est rejetée. De ce fait, ils sont maintenus en zone d’attente pour une durée supplémentaire de 8 jours qui prendra effet à compter de ce jeudi à 11h. Ils ont la possibilité de faire appel de cette décision dans un délai de 24 heures.

Si la nullité de la procédure avait été approuvée, les 46 migrants auraient pu sortir libres des lieux de rétentions dans lesquels ils sont maintenus depuis samedi dernier, à savoir l'hôtel Le Sélect à Saint-Denis et en zone d'attente à l'aéroport Roland Garros.

Il convient de noter que les décisions qui ont été rendues par le juge des libertés et de la détention sont individualisées.

Il faut aussi savoir que cette procédure qui s’est déroulée aujourd’hui et qui est donc prolongée de quelques jours est totalement dissociée des demandes d’asile auprès de l’OFPRA* qui suivront un autre cheminement.

*Office français de protection des réfugiés et apatrides