Ratenon comme Paul Vergès et Élie Hoarau !!!

Rédigé le 23/09/2022
Forces de gauche Réunion

13
Après les échecs de la gauche à la présidentielle et aux législatives de juin 2022, il est clair que le programme porté par Mélenchon concernant le pouvoir d'achat est rejeté par le Président Macron et le gouvernement Borne !

Après une folle semaine de débat à l’Assemblée nationale, le projet de loi Macron-Borne sur les mesures concernant le pouvoir d’achat a fini par être voté le 21 juillet 2022. Toutes les propositions présentées par l’opposition furent rejetées. La seule victoire consensuelle est la déconjugalisation pour l’AAH (allocation adulte handicapé). 

Macron-Borne nous font payer chèrement notre vote pour Mélenchon au premier tour de la présidentielle et pour RN au deuxième tour, ainsi que l'élection des députés (es) NUPES aux législatives dont six à la Réunion. Or les Outre-Mer ont voté pour le pouvoir d’achat, l’augmentation de salaire, des petites retraites, du RSA, de l’AAH et pour une allocation d’autonomie pour la jeunesse. 

Lors de leur conférence de presse du jeudi 22 juillet 2022, les députés ultramarins évoquent une crise sociale sans précédent qui va s'installer sur leurs territoires et craignent des débordements de la population qui souffre de l’injustice sociale. A situation exceptionnelle, une solution symbolique s’impose :  une démission de Jean-Hugues Ratenon serait un acte politique fort il doit prendre exemple des camarades feu Paul Vergès et Elie Hoarau actuel Président du PCR.  En 1987, quand le gouvernement de Jacques Chirac, par un texte de loi, a voulu remettre en cause l’égalité sociale inscrite dans la loi du 19 mars 1946, de retour à La Réunion les camarades Paul Vergès et Élie Hoareau démissionnent de leurs mandats. 

Jean-Hugue-Ratenon pourrait-il le faire ? Comme celui qui fût son mentor feu Paul Vergès, il entrerait dans l’histoire ! 

Non écouté par Macron-Borne- Le Maire, donc rien sur le pouvoir d’achat, sur l'augmentation des salaires, sur le blocage des prix, sur la baisse de l'essence, pour les petites retraites, pour la jeunesse et les étudiants sur les allocations d’autonomie, pour la fonction publique territoriale et hospitalière, pour les bénéficiaires du RSA.

Tout est donné aux 1% des plus riches de la société française : pas de taxe sur les superprofits. Par conséquent, il faut créer un choc dans l'opinion publique, voire même un séisme politique à La Réunion et mener une vraie bataille politique pour le pouvoir d’achat comme par le passé avec le COSPAR. Élu à la région, Jean-Hugues Ratenon n’aura pas de problème de pouvoir d’achat.  De plus comme il a bénéficié du soutien et des voix de Marine Le Pen dans la cinquième qui aujourd’hui roule avec Macron : 78 députés(et) RN sur 89 ont voté la loi du pouvoir d’achat Macron, il pourrait trouver un compromis avec LR (la droite) et le RN de Marine Le Pen afin de voter les propositions sociales ultramarines de la NUPES. Sinon alors, toutes celles et ceux qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen à la Réunion se sont fait rouler dans la farine car leurs problèmes de pauvreté, de logement, de santé, d’éducation et d’égalité sociale vont augmenter. L’avenir devient très sombre mais le combat contre la vie chère continue.

Jean Paul Panechou
Didier Dupont
FGR - Forces de gauche Réunion.