L'eau : Le bien commun le plus précieux et qui va manquer

Rédigé le 11/09/2022
Radjah Véloupoulé

7
Rajendra Singh, un médecin indien a voué sa vie à redonner de l'eau à des régions désertiques, comme le Rajasthan. Le manque d'eau provoque des maladies et des sécheresses qui font mourir des millions de personnes, chaque année, à travers le monde.

Dans notre société occidentale, l'eau est considérée comme un élément naturel qui est à disposition, en ouvrant le robinet. Cependant, les trois quarts de l'humanité ne bénéficient pas de l'eau potable, à cause du manque d'infrastructures, du gaspillage et des industries polluantes. Contrairement à ce que l'on croit habituellement, ce n'est pas tant le pétrole qui va manquer au 21ème siècle, mais bien l'eau, l'or bleu.

La désalinisation de l'eau de mer, comme cela existe en Arabie Saoudite, est extrêmement onéreuse, et ne peut convenir à des populations qui se chiffrent en milliards. Donc, une prise de conscience individuelle est nécessaire pour éviter les comportements égoïstes et irresponsables.

A la Réunion, nous connaissons actuellement une sécheresse générale depuis le début de l'année 2022,à cause d'un manque de pluie qui devient récurrent. Partout nous pouvons constater le déficit de la couleur verte, et un air de plus en plus sec. Nous pensons facilement que cela va se résoudre, et que mère Nature fera le nécessaire. Il est temps de comprendre que les choses ne vont pas aller de soi, et que nous devons absolument économiser une richesse qui n'est plus inaltérable, et qui doit être protégée.

Ainsi le politique devrait réfléchir à toute cette eau gaspillée lors des fortes pluies, qui se déversent par milliers de mètres cubes dans l'océan, à travers les ravines de l'île. N'est il pas temps de réfléchir à la réception de cette eau, pour la garder et l'utiliser pour l'agriculture maraîchère, et la consommation de la population ?
 
Nous sommes entrés dans une nouvelle ère, et "l'abondance" que nous croyons éternelle, va très vite se transformer en une problématique brutale et imprévisible, pour les plus aveugles et inconséquents de nos responsables politiques, ainsi que pour des citoyens insouciants.