Migrants : Le RN demande aux autorités de "faire preuve de fermeté"

Rédigé le 19/01/2023
N.P

4

Le Rassemblement National réagit aux arrivées de migrants sri lankais à La Réunion :

Le Rassemblement National Réunion dénonce les débarquements de plus en plus nombreux de clandestins sur notre territoire. Ceci dans l’indifférence des élus, des autorités et même des médias nationaux.

« Cela ne s’appelle pas une invasion » nous dit la préfecture !

Mais, il nous faut savoir que, comparée à la population de l'hexagone, les dizaines de migrants qui nous viennent récemment du Sri Lanka représentent en terme de pourcentage par rapport à la population du territoire concerné, bien plus que les 230 migrants débarqués à Toulon par le navire "Océan Viking", au mois de Novembre de l'année dernière.

Alors que la quasi-totalité des médias nationaux sont montés au "créneau" pour alerter l'opinion publique nationale sur le scandale de l'opération « Océan Viking », quasiment personne à l'exception de la chaine CNEWS dans son édition d'hier, n'a évoqué cette arrivée illégale de migrants dans notre île...Mais cela ne s'appelle pas une "invasion" nous déclarent certains.

Nous n’avons qu’à regarder ce qui se passe à Mayotte où le gouvernement fait preuve de laxisme face à l’immigration comorienne depuis des années avec pour conséquence la moitié de la population qui n’est plus mahoraise. L'invasion est également le résultat du "laisser faire" avec inévitablement ses inexorables effets pervers ! Nous demandons aux autorités de faire preuve de fermeté et de prendre leur responsabilité. Les demandes d’asiles doivent se faire dans les pays de départ.

Les clandestins doivent bien entendu être secourus et raccompagnés dans leur port de départ.

En effet, accepter les clandestins qui arrivent par bateau sur notre sol et les prendre en charge c’est donner un message de laxisme et être complice de trafics d’êtres humains.

De plus, les réunionnais ressentent une forte injustice lorsque ces personnes sont logées dans des hôtels, obtiennent des logements ou des moyens de paiement, alors que près de 40% de la population réunionnaise vit sous le seuil de pauvreté et que des familles attendent parfois jusqu’à 10 ans pour obtenir un logement. Près de 33 000 personnes sont en attente d’un logement à la Réunion.

Les mafias de passeurs ont détourné le principe de l’asile pour en faire une filière d’immigration clandestine au péril de la vie des personnes. De plus, la plupart de ces personnes utilisent le biais de l’asile pour des opportunités économiques et non de danger lié à la guerre dans leur pays.

Gaëlle Lebon
Rassemblement National Saint Denis Réunion