CCIR : Ibrahim Patel embauché comme directeur de cabinet par Pierrick Robert ?

Rédigé le 15/06/2022
Pierrot Dupuy

62

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe dans les couloirs de la Chambre de Commerce, rue de Paris à Saint-Denis.
Jocelyn Trules, le directeur général des services, a fait paraitre en fin d'après-midi, presque en catimini, une fiche de recherche d'emploi... pour un poste de directeur de cabinet.
Un poste fait sur mesure pour l'ancien président Ibrahim Patel ?

La rumeur circule dans les milieux dits bien informés depuis l'annonce de la condamnation à une peine d'inéligibilité d'Ibrahim Patel. Nous nous en étions d'ailleurs fait l'écho. Il se disait que l'ancien président destitué allait faire jouer tous ses réseaux pour faire élire Pierrick Robert à la présidence et qu'en contrepartie, il avait négocié un poste de directeur de cabinet.

Dans son esprit, Pierrick Robert n'aurait été qu'une marionnette et c'est lui qui aurait continué à tirer les ficelles.

Un scénario à la Cyrille Hamilcaro à la mairie de Saint-Louis. On sait comment ça s'est terminé.

Jusqu'ici, les choses se sont déroulées comme prévu. Grâce à des méthodes inavouables, Pierrick Robert a effectivement réussi à se faire élire et Ibrahim Patel continue à croire qu'il est toujours président. Il appelle régulièrement le DGS Jocelyn Trules pour lui donner des ordres et ce dernier lui obéit, le doigt sur la couture du pantalon.

Et voilà qu'arrive cet appel à candidature. Un poste sur mesure pour l'ancien président. Le futur directeur de cabinet aura pour rôle d'assister et de conseiller "le président dans la préparation des décisions, qu'elles soient politiques, stratégiques ou budgétaires" ou encore il est "chargé des dossiers de fond et des études confiées par le président".

Mais c'est au niveau du profil que ça devient intéressant. "De formation supérieure et/ou avec une expérience professionnelle confirmée d'un minimum de 10 ans en établissement public/collectivité" avec "idéalement une expérience dans le milieu consulaire"...  Pour les diplômes, on repassera. Mais avouez que pour le reste, ça colle parfaitement...

Tout le monde à la CCIR est persuadé qu'il est inutile de postuler et que le poste est promis à l'ancien président.

Le comique de l'histoire est que le poste de directeur de cabinet est actuellement occupé et que l'intéressé ne serait pas au courant qu'il devrait bientôt devoir laisser sa place...

Alors ? Ibrahim Patel qui a été mis dehors par la porte va-t-il revenir par la fenêtre ? Ce sont les magistrats du Parquet qui doivent regretter de ne pas avoir été suivis dans leurs réquisitions quand ils avaient demandé à ce qu'il n'ait plus le droit de mettre les pieds dans les locaux de la CCIR !

Le pire n'étant jamais certain, il est possible que ce ne soit pas cette solution qui soit choisie au final. Pour au moins deux raisons : trop risquée au vu de la jurisprudence Hamilcaro mais surtout il se dit que Pierrick Robert apprécierait de moins en moins le côté envahissant d'Ibrahim Patel. Et que l'idée de le voir bénéficier d'un bureau à côté du sien et qu'il le marginalise ne le ravit pas particulièrement.

L'histoire politique de La Réunion est remplie de ces histoires où un maire inéligible pensait placer une marionnette... avant de se faire éjecter.

On saura vite si Ibrahim Patel sera le futur directeur de cabinet de la CCIR ou si Pierrick Robert et son avocat auront réussi à trouver un autre montage moins risqué pénalement.