Pierrot Dupuy – 6ème circonscription : La guerre entre Maurice Gironcel et Huguette Bello est déclarée

Rédigé le 16/05/2022
Pierrot Dupuy

56

Vous pensiez avoir tout vu en matière de "mangé cochon" avec ce qui se passe dans la 5ème circonscription, avec les coups bas entre frères Virapoullé, le frère de Patrice Selly qui feint de changer de candidat, les militants qui vont et viennent ? Détrompez-vous. Les frères Virapoullé, Laurent qui est candidat et son frère qui pilote l'opposition municipale à Saint-André, et les frères Selly sont de petits joueurs comparés à ce qui se trame dans la 6ème circonscription (la partie Est de St-Denis, Ste-Marie, Ste-Suzanne, et la partie Ouest de St-André).

La 6 circonscription verra se dérouler un véritable match au sommet, loin des accords d'union de la Gauche qui prévalent en métropole.

A ma Gauche, je vous présente Maurice Gironcel, le maire de Sainte-Suzanne, qui soutient sa fille Nadine Damour, elle-même soutenue par la conseillère départementale Julie Aroubani, élue en binôme avec le candidat du PCR, Jean-René Sotaca sur le canton 4. Jusque là ça devrait aller, vous devriez suivre sans grande difficulté.

Son but? Dans un premier temps, il espérait qu'elle soit la candidate unique de la Gauche. Ses espoirs ont vite été douchés. Huguette Bello, Maurice Gironcel en est persuadé, ne l'aime pas. Il affirme même à qui veut l'entendre, qu'elle veut sa mort. Politique, s'entend.

On ne sait s'il a raison. Force est cependant de reconnaitre que face à Nadine Damour, Huguette Bello a envoyé l'artillerie lourde, en la personne de Frédéric Maillot, celui que d'aucuns présentent comme son fils spirituel, son "chouchou" parmi les élus régionaux.

Et pour faire bonne mesure, Frédéric Maillot qui pour la petite histoire refuse quasiment de parler en Français et ne s'exprime qu'en Créole, a choisi comme suppléante Leïla Langenier, qui n'est autre que la fille de Lucet Langenier, l’ancien maire PCR de Sainte-Suzanne. 

Ils sont soutenus par Céline Sitouze à Sainte-Marie et par Joe Bédier pour de Saint-André.

Le message est clair

Inutile de lui faire un dessin, Maurice Gironcel a parfaitement compris le message. Huguette Bello va leur donner tous les moyens de la Région afin de faire élire Frédéric Maillot député et mettre Leïla Langenier sur orbite pour les prochaines municipales.

On comprend que Maurice Gironcel n'en dorme plus la nuit, lui qui avait balisé un parcours sur mesure pour sa fille : d'abord adjointe au maire, puis conseillère régionale. La voie triomphale vers la mairie pour prendre la succession de papa était assurée.

Le premier faux pas est survenu lorsqu'Huguette a refusé de nommer Nadine Damour vice-présidente de la Région. Une couleuvre que Maurice Gironcel a eu du mal à digérer. Son absence lors de la séance d'intronisation de la nouvelle présidente de Région avait d'ailleurs été remarquée. Cette fois-ci, avec la candidature de Frédéric Maillot et de Leïla Langenier, c'est un véritable boa qu'il est contraint d'avaler.

Un message également pour Ericka Bareigts

Une autre qui a compris le message en provenance de la Région, où elle est pourtant élue, c'est Ericka Bareigts.

Frédéric Maillot est un "marmay la cour" du Chaudron et, à défaut d'être élu à l'Assemblée nationale, elle a bien compris qu'il pourrait se présenter aux municipales à Saint-Denis en mars 2026.

D'où sa décision, et celle de Gilbert Annette, de maintenir envers et contre tout la candidature de Monique Orphé, qui avait été titulaire du poste avant de se faire éjecter par Nadia Ramassamy aux dernières élections.

Le but là aussi n'est pas tant de gagner (Gilbert Annette et la maire de St-Denis sont trop vieux en politique pour ne pas en être conscients) que de garder les troupes mobilisées sur la capitale pour être prêts au combat lors des prochaines municipales.

Nadia Ramassamy avec un bilan égal à zéro

A Droite, les choses ne se présentent guère mieux. Nadia Ramassamy part au combat pour obtenir sa réélection avec un bilan plus que maigre. Les mauvaises langues disent qu'elle n'allait à Paris que pour faire ses courses dans les grands magasins. Elle devrait cependant faire un score minimal, en "arrosant" comme à son habitude...

Un duo très médiatique

Au final, c'est peut-être le très médiatique duo composé d'Eric Leung et de Yolande Calichiama qui se positionne au Centre et revendique de représenter la société civile qui pourrait tirer les marrons du feu en coiffant tout ce beau monde au poteau et en accédant au second tour aux côtés de Frédéric Maillot.

Il bénéficie du soutien du maire de Sainte-Marie et des frères Virapoullé à Saint-André. Et probablement de celui de Maurice Gironcel au second tour, si d'aventure sa fille ne passait pas le cap.

A condition toutefois que Richard Nirlo joue le jeu à fond. La mairie de Ste-Marie est très endettée et aura donc besoin des aides de la Région dans les années à venir...

On verra bien les scores les soirs des 12 et 19 juin.