Saint-Denis : Des gamins enferment des chiens dans un immeuble Apavou délabré

Rédigé le 12/07/2022
Ludovic Grondin

53

Une nouvelle cache utilisée pour des jeux sadiques a été débusquée à Saint-Denis mais l'histoire se répète inlassablement, mois après mois.

La médiatisation de ces deux dernières années n'y a rien fait. Les maisons ou immeubles abandonnés du chef-lieu continuent de servir à des jeux de torture. 

Suite à un signalement, des bénévoles de la protection animale se sont rendus dans un immeuble Apavou laissé à l'abandon dans Saint-Denis ce lundi matin.  

Avant d'investir les lieux, ils ont prévenu la police mais leur seule présence n'a pas suffi puisque les chiens étaient introuvables. Seuls leurs cris étaient perceptibles. Ce sont donc les pompiers qui ont été appelés à l'aide et après une heure d'effort, ils ont pu dégager une voie de passage en perçant le béton. 

Encore des chiens enfermés

De la cachette, quatre petites silhouettes mal en point sont sorties apeurées. Il s'agissait de quatre chiots royal bourbon, placés là sans nourriture et assoiffés, relate l'association APEBA qui remercie grandement les hommes du 17 et du 18 mais aussi les bénévoles pour leur nouvelle intervention. 

Désormais sortis de ce mouroir, les chiots attendent des familles adoptantes. Le combat est donc encore loin d'être remporté et l'exaspération gagne les rangs de la protection animale. 

"On demande à la mairie l'organisation d'une nouvelle réunion", lance Cécile Squarzoni, présidente d'APEBA. Il faut dire que pas une semaine ne passe sans ce type de trouvailles. Il y a trois mois, ce sont des cadavres de chiens qui avaient été découverts dans ces lieux servant à des jeux de torture. L'autre fois, lorsque la police avait tourné le dos, les bénévoles avaient été insultés par les jeunes, ajoute-t-elle.

Si quatre chiens ont pu être sauvés ce lundi matin, il en reste encore, qui hurlent, dans cet immeuble Apavou livré aux squatteurs. L'association en appelle aussi aux bonnes volontés.