"Opération exceptionnelle" : Que faire des 27 chiens capturés par le TCO il y a une semaine ?

Rédigé le 06/05/2022
LG

35

Le coup de com du TCO et des autres intercommunalités de l'île retombe sur les bras des bénévoles. Parmi les 29 chiens capturés lors de "l'opération exceptionnelle" déployée la semaine dernière, 27 doivent désormais trouver un accueil pour espérer sortir de la fourrière et échapper ainsi à l'euthanasie. A ce stade des opérations, les élus brillent par leur absence.

Dans la nuit de jeudi à vendredi de la semaine dernière, le corps d'un homme était retrouvé avec des traces de morsures de chiens. Si l'autopsie confirmera que les morsures n'étaient pas la cause de la mort, le TCO (Territoire de la Côte Ouest) n'avait pas attendu les résultats pour lancer une vaste opération de capture des chiens errants dès le vendredi soir.

Lundi après-midi, l'intercommunalité informait par voie de communiqué que les 29 chiens capturés lors de cette "opération exceptionnelle" ne seraient pas euthanasiés"Ils seront restitués à leurs propriétaires et pour les autres, ils seront soignés, identifiés et stérilisés pour être ensuite confiés aux associations en vue de leur adoption", se targuait le Territoire de la Côte Ouest.

Facile sur le papier, mais plus compliqué en pratique, les associations de l'île étant déjà confrontées à des problématiques d'accueil. Ainsi, ce vendredi, l'association Zoom lance un appel à l'aide sur les réseaux sociaux afin de trouver des familles d'accueil aux 27 chiens (deux ayant déjà été récupérés par une association) avant le 12 mai. Il s'agit d'héberger l'animal le temps qu'il trouve un foyer d'adoption (tous les frais, nourriture et soins, sont généralement pris en charge par les associations.)
 
"Les 'ententes' sont méconnues compte tenu du contexte fourrière. Sans ces accueils, ces sorties sont vouées à l’échec. Ceci est donc un appel à la solidarité afin de les sauver", appelle la présidente, Marie Pérez. 
 


Les personnes souhaitant offrir un accueil à ces animaux peuvent contacter l'association Zoom ou les associations s'étant positionnées pour les prises en charge.


--
Lire par ailleurs : Effet de mode et élevages clandestins : Un nombre croissant de molosses dans nos rues